La légende du Myosotis – conte philosophique

Un vieil homme regardait un myosotis. La fleur, gênée par ce regard, lui demanda : « Pourquoi me regardes-tu comme cela ? Je suis toute menue et je n’ai aucune importance comparée aux autres fleurs ! » Il lui dit : »Je m’y connais en fait de beauté. A travers la tienne transparaissent …

José et la cascade du lâcher prise

  Il était une fois un brave garçon du nom de José, qui avait choisi comme défi de vie d’expérimenter le lâcher prise. Il avait presque tout lu et tout entendu sur ce vaste sujet de l’abandon à Dieu et sur la confiance totale à accorder à ses guides et …

L’arbre qui voulait rester nu

  Il était une fois un arbre. Au beau milieu d’un verger, il était sorti de terre, petite pousse verte et fragile se confondant avec les herbes alentours. Curieux de tout, il regarda bien vite le monde qui l’entourait, les fleurs qui s’ouvraient le matin et se refermaient le soir, …

Entrer dans la paix

Un matin (nous étions à nouveau au bord de la rivière), El Chura m’a pris par le bras et m’a soufflé à l’oreille : – Aujourd’hui tu vas apprendre son langage. Elle a des choses à te dire. – Comment apprendre le langage de l’eau, Chura ? – Plonge ton …

A qui appartient le cadeau

Près de Tokyo vivait un grand samouraï, déjà âgé, qui se consacrait désormais à enseigner le bouddhisme Zen aux jeunes. Malgré son âge, on murmurait qu’il était encore capable d’affronter n’importe quel adversaire. …Un jour arriva un guerrier réputé pour son manque total de scrupules. Il était célèbre pour sa technique de provocation …

Le pot fêlé -conte philosophique

Une vieille dame chinoise possédait deux grands pots, chacun suspendu au bout d’une perche qu’elle transportait, appuyée derrière son cou. Un des pots était fêlé, alors que l’autre pot était en parfait état et rapportait toujours sa pleine ration d’eau. À la fin de la longue marche du ruisseau vers …

Le loup de Sharmardir : Conte psychologique

Dans le village de Sharmardir, résidaient des gens fiers, pour ne pas dire orgueilleux. Leur village était propre ; les rues, balayées ; les maisons, fraîchement blanchies à la chaux ; les tuiles orange des toits, bien lavées ; les vieillards, heureux ; les enfants disciplinés ; les parents travailleurs. …