La légende du Myosotis – conte philosophique

Un vieil homme regardait un myosotis.

Myosotis arvensis Hill, 1764 Règne : Plantae. Division : Magnoliophyta. Classe : Magnoliopsida. Ordre : Lamiales. Famille : Boraginaceae. Genre : Myosotis. Nom scientifique : Myosotis arvensis. Nom(s) commun(s) : Myosotis des champs ; Myosotis intermédiaire ; oreille de souris. Le Myosotis des champs (Myosotis arvensis) est une plante herbacée hermaphrodite annuelle (à bisannuelle) de la famille des Boraginacées (Boraginaceae). Le genre comprend 50 espèces dans les régions tempérées. De nombreuses variétés sont utilisées dans les jardins. Tige dressée, raide, ramifiée à la base et peu feuillée, enroulée en crosse à son extrémité portant 2 à 3 inflorescences. L’Inflorescence en cyme biscorpioïde, raide, nue, s’allongeant beaucoup pendant la floraison. Feuilles alternes, les inférieures subsessiles, en rosette lâche, à limbe elliptique, plus large dans la partie supérieure ; les caulinaires sessiles, à limbe lancéolé, plus ou moins aigu au sommet. Petites fleurs roses, puis bleues, à corolle rotacée, de 3 à 5 mm de large, à 5 lobes concaves. A maturité, le calice, à tube hérissé de poils étalés, crochus au sommet,  devient conique et se referme, le pédoncule s'allonge et se redresse. Cela sert à caractériser le myosotis des champs, des nombreuses espèces de ce genre. Infrutescence à 4 akènes brun noirâtre foncé ; pédicelle fructifère écarté, étalé, 1 à 3 fois plus long que le calice. Les poils du Myosotis des champs sont non piquants ; ce caractère est une exception chez les borraginacées. C'est une espèce commune dans les champs, les chemins et les lieux incultes. Le Myosotis des champs n'est pas une plante très utilisée en phytothérapie. Pourtant, elle est efficace pour lutter contre les bronchites chroniques. C'est également un anti-inflammatoire, un sédatif et un tonique. On utilise les feuilles et les sommités fleuries.

La fleur, gênée par ce regard, lui demanda : « Pourquoi me regardes-tu comme cela ? Je suis toute menue et je n’ai aucune importance comparée aux autres fleurs ! »

Il lui dit : »Je m’y connais en fait de beauté. A travers la tienne transparaissent la simplicité, la délicatesse, le naturel, la fraicheur. »

Le myosotis répondit : « Tu es le premier à me le faire voir. Dorénavant, je me croirai plus insignifiante mais belle et admirée, car je l’ai été par tes yeux. »

Par : Jean Vernette