Les 7 étapes pour garder son équilibre.

1- J’ENTRE EN CONTACT AVEC MES ÉMOTIONS.

Il est possible que vous n’exprimiez pas vos besoins ou que vous ne fassiez pas ce qu’il faut pour les combler, simplement parce que vous n’êtes pas en phase avec ce que vous ressentez, ce que vous voulez et ce dont vous avez besoin.

Exercez-vous à vous demander, tout au long de la journée : Qu’est-ce que je ressens à cet instant ? Qu’est-ce qui pourrait me faire me sentir plus joyeux et en paix ?

Ce sont les petites choses qui font la plus grande différence lorsque vous les faites tous les jours. Chaque chose que vous faites pour vous rendre hommage envoie également aux autres un signal, indiquant ce que vous pensez mériter et en conséquence comment vous vous attendez à être traité.

 

2- ÉLIMINE LES PENSÉES BINAIRES :

Soyez attentif chaque fois que vous pensez en mode binaire, mode qui vous met sur la touche. Vous vous entendrez peut-être dire : « Je dois m’occuper de cela immédiatement, alors que je n’ai pas le temps de m’occuper de moi pour l’instant. Je dois choisir entre lui et moi et je ne peux pas l’abandonner. »

Hélas, lorsque nous nous mettons à penser « C’est ceci ou cela », ce sont en général nos propres besoins qui passent à la trappe.

Si vous sentez arrivez la lutte sans merci de « ceci ou cela », dites-vous : J’ai le droit et le devoir de me montrer généreux envers moi-même. Lorsque j’en ressens le besoin, je dois également recevoir.

 

3- JE PRENDS DES MESURES PRÉVENTIVES :

Prenez les mesures qui s’imposent avant de vous retrouver bloqué dans une approche irrationnelle du « donner » et du « recevoir ». Par exemple, si vous savez que vous avez tendance à souffrir de migraines ou de douleurs dorsales de façon régulière, prenez les devants en vous occupant de vous.

Éloignez-vous de votre bureau quelques instants pour vous étirer, faire une pause, un peu d’exercice ou encore vous faire masser régulièrement.

Faites figurer ce rappel dans votre planning journalier pour ne pas l’oublier.

 

4- JE FAIS LE POINT SUR L’ENSEMBLE DE MOI-MÊME :

Nous avons des besoins à quatre niveaux de notre vie – physique, émotionnel, psychique, spirituel. Alors, lorsque vous faites le point sur vous-même, évaluez chacun de ces domaines et demandez-vous : « Quelle partie de moi-même a besoin d’attention à cet instant ? »

Si vous vous sentez fragile émotionnellement, vous aurez peut-être besoin d’un peu de soutien en parlant à un(e) ami(e) ?

Si vous êtes fatigué, vous aurez peut-être besoin de prendre davantage de repos ou de faire un peu d’exercice.

Si vous vous ennuyez mentalement parlant, cherchez une stimulation ou relevez un défi peut-être en participant à un concours, en découvrant un nouveau passe-temps ou en vous inscrivant à un cours.

Si vous ressentez un vide spirituel et que vous cherchez un sens à donner à votre vie, faites quelque chose qui vous aide à vous reconnecter avec votre esprit.

Trouvez la part de vous-même qui a besoin d’être stimulée et engagez-vous à en prendre soin jusqu’à ce qu’elle soit saine de nouveau.

 

5- JE CÉLÈBRE MES VICTOIRES :

Si vous avez accompli une certaine quantité de travail ou atteint un objectif, même minime, récompensez-vous en faisant quelque chose d’amusant et de revitalisant.

Même de petites récompenses – regarder un film favori, vous achetez des fleurs, aller voir une pièce de théâtre ou un concert – vous aideront à vous apprécier. Et cela vous entraînera à vous montrer généreux envers vous-même, à vous ressourcer et à reprendre force.

 

6- JE PROCÈDE PAR ÉTAPES :

S’il est trop difficile pour vous de recevoir, procédez à petits pas? A une période de ma vie où mes finances étaient limitées, cela m’a permis de sortir de l’ornière. A cette époque, j’étais très radine envers moi-même et je ne m’autorisais aucune dépense superflue. Et le monde autour de moi semblait être le reflet de mes habitudes rigides.

Lorsque je me suis laissée aller à me payer ne serait-ce qu’un bon repas ou un nouveau vêtement, les choses ont paru changer et l’argent a lentement commencé à affluer dans ma vie.

Ce qui a changé en réalité, c’était ma propre attitude. En me privant j’avais surtout affirmé que c’était ainsi que je voulais être traitée et que c’était le genre de monde dans lequel je m’attendais à vivre.

Quel petit pas pouvez-vous faire en direction du monde dans lequel vous voulez vivre ?

 

7- J’ACCEPTE LES COMPLIMENTS :

Avez-vous l’habitude de dire aux gens qui vous font des compliments « oh, ce n’est rien » ou de dire à quelqu’un qui vous offre un cadeau de façon inattendue « Tu n’étais pas obligé de faire ça » ?

Si vous ne pouvez pas recevoir de compliment ou de présent de la part des autres, vous communiquez – aux autres et à vous-même – que vous ne pensez pas être digne de recevoir. Et si vous ne pouvez pas recevoir facilement un compliment ou un cadeau, comment allez-vous réagir à l’abondance, aux cadeaux et aux relations exceptionnelles que l’univers veut vous apporter ?

Direz-vous « Oh, il ne fallait pas » ou « Merci! Je suis vraiment reconnaissant, j’apprécie beaucoup ce cadeau, et je suis prêt à en recevoir davantage » ?

 

Extrait du livre « Se Respecter » de Patricia Spadaro

musique de la vie équilibre interne