Méditation & visualisation

Les mots de méditation et de visualisation sont utilisés sur des sites et revues bien-être, de façon interchangeable, alors que pourtant, ce ne sont vraiment pas les mêmes choses. La méditation et la visualisation affectent à la fois notre corps et notre esprit, mais de façon très différente. Deux pratiques à découvrir pour un bien-être profond et une reconnexion à Soi.

 12729124_1080700101951481_8690825924968564535_n

puce-verteLa méditation est un moment de repos sans effort alors que la visualisation demande un effort actif :

Il existe de nombreux styles de méditation même si toutes les pratiques ont un point commun. Cela commence par arrêter tout effort de contrôle sur notre respiration, sur nos pensées ou sur un quelconque aspect de notre vie. Méditer est un profond moment de paix dans lequel on accueille tout ce qui se présente en état de lâcher-prise. Vous êtes simplement observateur de ce qui se déroule, vous n’êtes plus partie prenante dans vos pensées et émotions. La méditation est avant tout un travail sur soi sans aucun support idéologique et sans aucune visée mystique. La méditation c’est une remise à zéro, c’est un repos de toutes les fonctions qui constituent le sujet. Repos, ne veut pas dire annihilation, rejet, interdit, négation, conflit ou mortification

La visualisation au contraire est plus active. Nous dirigeons notre mental dans une direction spécifique (en général vers un résultat recherché). La visualisation est un outil pour préparer notre corps, notre mental et notre état émotionnel pour de meilleures performances, pour améliorer notre système immunitaire ou en encore pour mieux dormir. 

puce-verteLa méditation calme le système nerveux alors que la visualisation le reprogramme :

La méditation va apaiser le système nerveux de façon à donner à notre corps un repos encore plus profond que ne peut le faire notre sommeil. Ce profond repos nous guérit du stress par la fin des mêmes inquiétudes qui reviennent en boucle encore et encore.

De façon alternative, la visualisation peut nous aider à reprogrammer nos réactions avec le stress. La peur que nous ressentons sous l’effet du stress affecte notre respiration en premier donc certaines visualisations vont vous guider à travers des images à projeter dans votre esprit pour vivre autre chose que ce stress. L’idée est de changer les conditionnements que nous projetons en permanence dans les différentes situations de la vie quotidienne. Au lieu de la peur générée par une situation particulière, vous allez projeter une idée différente de la situation en revenant sur ce que vous aviez visualisé.

puce-verteLa méditation va au-delà de notre conscience alors que la visualisation consiste à diriger nos pensées et émotions

Le coeur de la méditation est de vous amener à un niveau de conscience qui est différent de celui lorsque vous dormez, que vous rêvez ou encore pendant votre journée. Cela correspond à un état au-delà des pensées pour entrer pleinement dans l’être.

Par contraste, la visualisation correspond à un état créé. Vous guidez vos pensées pour visualiser le meilleur scénario ou vous utilisez votre imagination pour ressentir au travers de vos 5 sens la façon dont vous allez vivre certaines situations. C’est ce que font les champions olympiques avant une compétition pour améliorer leurs performances. Vous pouvez utiliser cela avant un événement important ou à chaque fois que vous voulez pouvoir donner le meilleur de vous-même avant un événement.

puce-verteLa « visualisation créatrice » est utilisée pour se donner de l’énergie à soi-même et pour développer ses capacités.

Nous avons tous entendu parler de ces grands athlètes olympiques qui ferment les yeux avant une compétition et qui visualisent chacun des mouvements qu’ils devront effectuer durant leur épreuve. Ils se voient mentalement en train d’exécuter chaque manœuvre à la perfection et ils s’imaginent déjà sur le podium avec la médaille d’or accrochée à leur cou.

Le cerveau ne fait pas de différence entre quelque chose d’intencément imaginé et une situation réellement vécue. Les schémas nerveux sont identiques. Le fonctionnement du cerveau a un pouvoir extraordinaire sur la création de notre réalité (Co-création). Exemple : Imaginez un citron vous allez saliver comme si…

Par exemple en se visualisant en train de s’exprimer avec éloquence devant un auditoire et d’en retirer du plaisir, un timide s’en rend réellement capable. Il se créera ainsi un schéma comportemental (liaisons préétablies de neurones) qui sera utilisé au moment voulu avec les mêmes émotions que celles qu’il aura associées lors de sa visualisation.

Visualiser c’est comme se projeter un film dont on est l’acteur et le réalisateur.
On imagine l’inverse de ses émotions compulsives limitantes, on se voit dans des situations de grande réussite pour déprogrammer et reprogrammer le système nerveux. Cela inverse la mauvaise tendance comportementale.
Les détecteurs du cerveau sont trompés, le cerveau croit à cette pseudo expérience et associe désormais ces situations avec les ressentis de confiance en soi, les nouvelles connexions créées seront celles qui se mobiliserons lors de la mise en situation réelle, l’inconscient cherchera à reproduire la situation visualisée et l’émotion associée. C’est de la reprogrammation.

Lorsque nous sommes stressés et/ou en proie à des pensées et émotions limitantes, nous somatisons par des douleurs, des somatisations corporelles plus ou moins graves. Le système nerveux peut aussi faire le contraire, pensez à l’énergie que donne le sentiment d’amour par exemple : rien que d’y penser…!

944325_254163104726957_1145028979_n

puce-verteLa visualisation créatrice permet de se donner l’énergie dont on a besoin.

En séance, le thérapeute saura provoquer l’état de conscience le plus adapté aux exercices de visualisation les plus utiles.  Cet état de conscience modifié permet un lien entre le conscient et l’inconscient. C’est une sorte d’hypnose (auto hypnose).

puce-verteComment se passe une séance ?

En début de séance je vous fais faire un exercice de relaxation, qui permet de se « concentrer » plus efficacement. Ensuite vous imaginez par exemple que vous vous trouvez dans un endroit, serein, sûr, agréable, magnifique, un lieu de guérison propice au travaille sur soi. Je vous demande alors de permettre à une image relative à votre problématique de se former dans votre imaginaire. Lorsque l’image apparaît, je facilite la communication entre vous et cette image, pour clarifier la situation et vous amener à de nouveaux points de vue concernant la situation.

 Vos images sont forcément métaphoriques et en filant la métaphore choisie par votre inconscient, se crée le processus énergétique de guérison. Après avoir « discuté avec » l’image, je vous fais revenir graduellement à l’ici/maintenant très corporel de la séance, pour récapituler quels ont été vos expériences de visualisation créatrice et planifier les actions et exercices à entreprendre durant l’inter séance.

Contre-indications

La psychose chronique.

La schizophrénie.

L’absence de motivation du patient.

 

relaxation

« Quand on ne trouve pas son repos en soi-même, il est inutile de le chercher ailleurs. » F. de la Rochefoucault