Quatre ancrages selon J. Salomé


1) Apprendre à s’aimer.

Non pas d’un amour narcissique ou égocentrique mais d’un amour de bienveillance, de tolérance et d’ouverture envers ses ressources et ses limites.

2) Apprendre à se respecter. Cela repose sur deux piliers :
– oser dire non, quand la demande ou le désir de l’autre ne correspond pas à nos possibles, à nos valeurs, à nos choix de vie.
– ne plus jamais se laisser définir par l’autre. Si celui ou celle qui est en face de moi pense que je suis un idiot, pas fiable, un incapable ou méchant, je laisse son point de vue chez lui et je l’invite à se respecter en ne fréquentant pas quelqu’un qu’il perçoit comme un idiot, un incapable ou méchant !

3) Apprendre à se responsabiliser.

C’est à dire mieux conscientiser que nous sommes toujours trois dans un échange: l’autre, moi et la relation qui nous relie. Que cette relation a deux bouts et que chacun est responsable de son bout. Cela signifie que je suis responsable de ce que je dis mais pas de ce que l’autre entend et fait avec ce qu’il entend. Que je suis responsable de ce que j’entends venant de lui et responsable de ce que je vais faire ou pas faire avec.

4) Apprendre à être fidèle à soi même.

Nous sommes souvent en conflit de fidélité, entre fidélité à l’autre et fidélité à soi. Quand ces deux fidélités peuvent cohabiter ensemble sans se violenter ou s’annuler, je peux rester dans une relation, mais si la relation que me propose l’autre fait que je ne puis être fidèle moi même, alors, je préfère renoncer à la relation et ainsi retrouver une fidélité personnelle.