La complainte des vieux bananiers

Prendre soin de ce qui nourrit, n’est-ce pas la moindre des choses? L’amour, l’attention pour les plantes, pour les légumes du jardin font plus grand bien que l’art savant et l’acharnement à l’ouvrage. Tout est vivant, disait l’ancêtre, la sève, les feuilles, la fleur, tout est sensible et nous entend, …

Le voyage entre amis

  « C’est l’histoire de deux amis qui marchaient dans le désert. A un moment, ils se disputèrent et l’un des deux donna une gifle à l’autre. Ce dernier, endolori mais sans rien dire, écrivit dans le sable: AUJOURD’HUI MON MEILLEUR AMI M’A DONNE UNE GIFLE. Ils continuèrent à marcher puis …

La petite souris de Brahmâ

  Une souris vint se plaindre à Brahmâ : « J’ai peur des chats, s’il te plait, transforme-moi en chat ! » Elle fut transformée en chat. Le chat eut alors peur des tigres et voulut devenir un tigre. Ainsi dit, ainsi fait. Mais le tigre eut peur du chasseur. Brahmâ le …

Lettre à mon corps

Bonjour mon corps, C’est à toi que je veux dire aujourd’hui combien je te remercie de m’avoir accompagné si longtemps sur les chemins de ma vie. Je ne t’ai pas accordé l’intérêt, l’affection ou plus simplement le respect que tu mérites. Souvent, je t’ai même maltraité, matraqué de reproches violents, …

L’île aux sentiments (contes philosophique – psychologique)

  « Il était une fois une île sur laquelle vivaient tous les sentiments et toutes les valeurs humaines : la Bonne humeur, la Tristesse, la Sagesse… ainsi que tous les autres, y compris l’Amour. Un jour, on annonça que l’île allait être submergée. Alors tous préparèrent leurs embarcations et s’enfuirent. …

éducation positive (choisir les schémas éducatif)

Si les enfants grandissent dans la critique, ils apprennent à condamner. Si les enfants grandissent dans l’hostilité, ils apprennent à se battre. Si les enfants grandissent dans la peur, ils apprennent à craindre. Si les enfants grandissent dans la honte, ils apprennent la culpabilité. Si les enfants grandissent dans la …

La légende du Myosotis – conte philosophique

Un vieil homme regardait un myosotis. La fleur, gênée par ce regard, lui demanda : « Pourquoi me regardes-tu comme cela ? Je suis toute menue et je n’ai aucune importance comparée aux autres fleurs ! » Il lui dit : »Je m’y connais en fait de beauté. A travers la tienne transparaissent …