Parler de sexe pendant les rapports sexuels est important pour la relation

Parler de sexe pendant les rapports sexuels est important pour la relation

Être à l’aise avec la communication sur le sexe permet un meilleur épanouissement sexuel.  En effet, des recherches révèlent qu’une bonne communication sexuelle est directement lié à la satisfaction sexuelle. De plus, les personnes qui sont plus à l’aise pour parler de sexe sont également plus susceptibles de le faire pendant les rapports sexuels. 

“La santé sexuelle comprend le bien-être sexuel, et le plaisir sexuel en est une partie importante”, a déclaré Adena Galinsky, chercheuse de l’étude, de la Johns Hopkins Bloomberg School of Public Health. “La façon dont les gens interagissent et leur capacité à s’écouter et à adopter le point de vue de l’autre peuvent vraiment influencer le sexe qu’ils ont.”

 

Étudier la satisfaction sexuelle

Les personnes interrogées dans l’étude de Galinsky ont répondu à des questions destinées à évaluer les niveaux d’autonomie, d’estime de soi et d’empathie, ainsi que leur santé sexuelle et leur satisfaction. L’autonomie est définie comme la force de suivre ses convictions personnelles même lorsqu’elles vont à l’encontre de la sagesse conventionnelle, qui augmente généralement à mesure que les adolescents vieillissent et entrent dans l’âge adulte. L’estime de soi est une croyance en sa propre valeur, qui augmente également avec l’âge. L’empathie est la capacité à adopter le point de vue d’un autre, à voir les choses sous leur angle et à comprendre et répondre à leurs émotions.

Lorsque les chercheurs ont comparé les attributs de la personnalité avec les trois mesures de la satisfaction sexuelle (fréquence de l’orgasme, niveau de plaisir pour donner et recevoir le sexe oral), ils ont constaté que des niveaux plus élevés d’estime de soi, d’autonomie et d’empathie étaient associés à un plus grand plaisir sexuel total chez les femmes. De leur côté seule l’empathie avait un impact important chez les hommes.

Être émotif dans la chambre

“Notre hypothèse est que les individus empathiques sont plus sensibles aux besoins d’un partenaire et initient ainsi un cycle de rétroaction positive (aimer faire plaisir à l’autre)”, a déclaré Galinsky. “Ces atouts développementaux peuvent être plus importants pour le plaisir sexuel des jeunes femmes car ils les aident à éliminer les obstacles à la communication et à l’exploration sexuelles”, a-t-il déclaré, faisant référence à l’idée que les femmes sont plus inhibées dans la chambre.

Fait intéressant, des données récentes rapportées par Sara Konrath lors de la réunion annuelle de l’Association for Psychological Science ont montré que ce type d’empathie diminue chez les adolescents et les adultes émergents, lié à la culture de la pornographie, ce qui pourrait affecter leur satisfaction sexuelle.