10 questions à se poser face à une pensée douloureuse

 

Dans nos pensées, il arrive bien souvent que nos pensées se retrouvent en mode automatique anxiogène, face à cela il est bon de prendre du recul et observer le fil de nos pensées.

Le Dr Igor THIRIEZ propose quelques clés pour prendre du recul sur nos pensées douloureuses :

 

Cette pensée est-elle basée sur des faits ou plutôt sur des sentiments ?

Cette pensée découle-t-elle d’un raisonnement en tout ou rien alors que la réalité est plus compliquée ?

Quels sont les faits qui confirment cette pensée ?

Quels sont ceux qui la contredisent ?

Les faits auraient-ils pu être mal interprétés ?

Cette pensée découle-t-elle de suppositions ?

D’autres personnes auraient-elles pu interpréter la situation autrement ?

De quelle façon ?

Tous les faits ont-ils été pris en compte, ou seulement ceux qui confirment cette pensée ?

Même si basée sur des faits réels, est-il possible que cette pensée en soit une exagération ?

 S’agit-il d’une pensée réflexe, habituelle, ou est-elle vraiment appuyée par les faits ?

 Quelqu’un m’a-t-il suggéré cette pensée ?

Cette personne est-elle une source fiable ?

Cette pensée s’inscrit elle dans un scénario plaisant ou dans le pire scénario possible ?