Accompagnement philosophique ou spirituel (mettre du sens dans son existence)

Pourquoi ?

De plus en plus de personnes recherchent un accompagnement pour les aider sur une voie de transformation psychique ou spirituel. L’accompagnement spirituel désigne des rencontres régulières : pour avancer sur sa voie, approfondir sa réflexion personnelle, faire le point sur sa vie, discerner et grandir en humanité dans une plus grande ouverture de cœur.

Cet accompagnement est donc dynamique et s’intéresse aux enjeux profondément enracinés dans l’existence humaine. Chacun de nous aspire à se reconnecter profondément à soi, au sentiment d’appartenance et au sens, pourtant, nous devons tous nous confronter à la mort, à l’absence de socle, à l’isolement et à une absence de sens. C’est donc plus un accompagnement symbolique voir spirituel (dans le sens « trouver son sens et son chemin profond ») qu’une psychothérapie dans le sens classique du terme.

Cette approche met l’accent sur un autre type de conflit fondamental que celui de la Psychanalyse classique, non celui relatif aux besoins pulsionnels antagonistes, ni celui qui surgit avec l’entourage important, mais un conflit qui survient lors de la confrontation de l’individu aux fondamentaux de l’existence. Ce n’est pas de la thérapie psychologique. Il s’agit d’un processus de clarification et de connaissance de soi. Il ne s’agit pas d’un enseignement stéréotypé et dogmatique, mais d’une démarche de clarification totalement individualisée.

Comment ?

Dans le dialogue entre patient et thérapeute, les enjeux ultimes fournissent tout à la fois le contenu et le processus. On y retrouve la question du sens de la condition humaine, de nos problèmes d’adaptation et d’interrogations sur l’existence. La thérapie existentielle retient l’attention en ce qu’elle puise fermement ses racines dans un terrain ontologique, à savoir les structures les plus profondes de l’existence humaine comme l’a montré C. G. Jung. Par ailleurs, le paradigme existentiel possède une portée bien plus large : il s’appuie et s’enrichit des contributions de nombreux philosophes, artistes et thérapeutes sur les conséquences douloureuses mais rédemptrices d’une confrontation aux enjeux de l’existence.

Le thérapeute doit, non pas diriger, mais accompagner : il ne précède pas et ne se contente pas de suivre non plus. Il « est avec » celui qui chemine sur le plan existentiel, témoin de ce qui se cherche. Car le champ de l’intériorité est par excellence le domaine où peuvent fleurir les illusions. Je vous conseille pour en savoir plus cet article ici. 

 

Pour qui ?

Pour toute personne désirant effectuer une démarche thérapeutique existentielle fondée sur le sens incluant des questionnements philosophiques et psychologiques sur soi et son existence.

 

Combien de temps ?

Cet accompagnement peut durer quelques séances, plusieurs mois ou plusieurs années selon la demande.